Qu'est-ce que le ski de rando ?

Cela consiste à monter sur des sommets ou à des cols, skis aux pieds et à en redescendre, toujours skis aux pieds. Les randonnées s’effectuent loin de toutes remontées mécaniques dans des espaces vierges (mis à part le passage des autres skieurs de randonnée).

Ce genre de randonnée en montagne demande d'avoir un peu de technique de ski, car les randos à skis se déroulent systématiquement en hors piste. Il faut au minimum être à l'aise sur les pistes rouges.

Il faut aussi avoir un peu d'endurance pour pouvoir faire la montée (par exemple pourvoir faire une randonnée pédestre de plus de 1000m de dénivelée sans difficultés). De ce point de vue, les groupes sont organisés par niveau de « forme physique », c'est pourquoi il est très important de remplir la fiche d'inscription correctement.

Enfin, il faut savoir se servir de son DVA (Détecteur de Victimes d'Avalanches) : pour cela, une sortie est organisée généralement fin novembre en forêt de Fontainebleau avec des exercices de recherche. Ensuite, c'est à chaque res' de faire faire des exercices à son groupe pendant les sorties.

Comme précisé précédemment, les groupes sont organisés selon le niveau de forme mais aussi de technique des participants afin d'assurer une progression relativement uniforme et en sécurité.

Il faut noter que les courses relativement courtes ( ~ 1000 m de dénivelé) se font surtout pendant l'hiver (décembre - mars). Le printemps est plus dédié aux longues courses plus exigeantes sur le plan physique (il y a souvent du portage pour rejoindre la neige) et souvent aussi sur le plan technique (glacier, passages alpins raides et/ou rocheux...), car c'est l'époque adéquate pour accéder à la haute montagne sur les skis.

Oui bien sûr ! En début de saison, il y a toujours un ou plusieurs groupes de débutants dans les sorties. C'est plus délicat en fin de saison, car les courses possibles sont souvent plus longues, et se déroulent en terrain glaciaire de haute montagne.

Par ailleurs au moins un stage ouvert aux débutants est organisé chaque année, en général fin février ou début mars. Se renseigner auprès du responsable de la commission ski ou sur le site web.

Les res' (« responsables ») sont les chefs de course, ce sont eux qui encadrent les sorties en ski de rando. Ils sont cooptés par leurs pairs au sein du GUMS, et de surcroît ont un diplôme d'initiateur ski alpinisme délivré par la FFCAM.
Les cores' sont en cours de formation, et sont là pour assister le res' dans la gestion du groupe et de la course. Ils sont cooptés par les res'.
Les encadrants sont bénévoles.

Dans une sortie il y a un res' et un cores' dans chaque groupe. Les groupes sont constitués de 5 à 6 personnes au total.

Il faut bien sûr avoir envie d'encadrer ! Il faut avoir été coopté cores', et suivre les diverses formations dispensées par la FFCAM : trois stages, dits de niveau 2 : nivologie, sécurité sur glacier, cartographie/orientation, qui se déroulent chacun sur un week-end.

Il faut également avoir l'attestation aux premiers secours (PSC 1), et avoir suivi le stage théorique de la FFCAM UFCA (Unité de Formation Commune aux Activités). Enfin, il faut suivre le stage de sept jours de la FFCAM pour obtenir le diplôme d'initiateur.

Le calendrier de ces diverses formations et stages paraît en septembre sur le site de la FFCAM. Pour s'inscrire il faut l'aval du président du club.

 

Matériel

Les chaussures et les fixations ressemblent à ce que l'on a sur des skis de descente, avec 2 positions : une position descente, comme en ski, et une position montée, où seul l'avant de la chaussure est fixe. Ainsi, on peut soulever le talon et faire glisser son ski.

Voici un exemple de fixations et chaussures de ski de rando.

Les peaux collées sous les skis pour la montée sont des peaux dites "de phoque". On les colle et décolle autant que nécessaire.

Voici un exemple de manip peaux de phoques effectuée par un skieur en compétition (c'est moins stressé dans une sortie du GUMS !)

Les magasins "la Haute Route" et "Expe" sont les seuls à Paris qui permettent de louer des skis de rando.

La Haute Route : 33 Boulevard Henri IV
75004 Paris
01 42 72 38 43
Métro : Sully-Morland

70 € pour tout le matériel avec la réduction GUMS.

Expe : 2 Rue Charles Baudelaire
75012 Paris

On peut louer DVA, pelle, sonde au GUMS pour la modique somme de 8 € (à condition de laisser un chèque de caution de 215 €).

 

Organisation des sorties du GUMS

Il suffit d'utiliser le système d'inscription en ligne sur ce site en suivant les instructions indiquées ici...

Le mardi précédent le week-end du car couchette, une réunion de préparation se tient à la perma du GUMS. La constitution des groupes est finalisée, ainsi que les sorties prévues pour chacun des groupes.

C'est un car un peu spécial où les fauteuils peuvent se réarranger en deux niveaux de couchettes. On est donc complètement allongés, même si ça reste un peu étroit.

Rendez-vous 24 place Denfert-Rochereau, 75014 PARIS, devant le cinéma "CHAPLIN DENFERT". Il faut être là avec son matériel une demi-heure avant le départ du car (voir le programme pour l'horaire exact).

C'est aussi là que l'on revient le lundi matin, vers 5h30 (premier métro).

On dort en général beaucoup mieux que sur des sièges inclinés. Mais moins bien que dans son lit !

Prévoir tout de même, outre un mince sac de couchage (les couvertures fournies sont parfois insuffisantes), des boules quiès ainsi qu'éventuellement un masque de nuit, car le noir n'est jamais total.

Oui, en général on y laisse les housses des skis et des chaussures, rangés proprement dans la soute, avec les baskets et d'éventuelles affaires de rechange.

En général, on dort en refuge. En plein hiver, ce sera en refuge non-gardé ou en gite. Les refuges non-gardés sont en général pourvus en couvertures. Seul un sac à viande est donc nécessaire (tout comme pour les refuges gardés, d'ailleurs).

Le samedi matin, en arrivant, on va en général prendre un petit déjeuner dans un café. Parfois (c'est rare), il n'y a pas de bar, alors on fait marcher le réchaud au bord de la route !

Les midis, que ce soit le samedi ou le dimanche, ça dépend des res' : certains prévoient un véritable pique-nique, d'autres une courte pause pour avaler une barre de céréales... Le plus souvent, c'est un pique-nique rapide.

Le samedi soir, on mange en refuge ou en gîte, en demi-pension si le refuge est gardé, sinon, on fait sa popote au réchaud.

Même chose pour le dimanche matin.

Le dimanche soir, on mange au restaurant, tous ensemble si le responsable du car a pu trouver un restaurant susceptible de nous accueillir, sinon les groupes se dispersent dans le centre de la ville la plus proche.

Tout le monde ! Il vaut mieux en avoir fait quelques uns avant de se lancer dans l'organisation, mais il n'est pas nécessaire d'être responsable d'un groupe pour ce faire !

Voir le vademecum (en HTML ou en PDF) et la check-list de l'organisateur.

Typiquement, le transport en car coûte environ 100 à 120€ l'aller-retour pour un WE de 2 jours. Auquel on ajoute 20 à 60 € pour la nourriture et la nuit du samedi....

Un car de ski peut être annulé plus ou moins au dernier moment, soit par manque de neige dans l'ensemble des massifs, soit par risque nivologique trop important (typiquement > fort), ou par mauvaises conditions météorologiques.

Quelques skieurs en font au GUMS, les contacter...