Index de l'article



Chacun a entendu suffisamment de bulletins de prévision pour savoir que le mauvais temps est associé à des « dépressions » (zones de basses pressions atmosphérique) se déplaçant grosso-modo d'Ouest en Est à des latitudes plus où moins élevées. Nous n'en dirons pas plus ici sur la circulation atmosphérique en général.

L'effet de la montagne sur l'atmosphère dépend principalement de la direction d'où vient le flux par rapport à la chaîne. On utilise donc généralement ce critère pour classer et décrire les types de temps. Il ne s'agit pas d'une classification rigoureuse et rigide : les frontières entre types sont floues et lors d'un événement météorologique on passe le plus souvent progressivement d'un type à l'autre au fur et à mesure du transit de la zone dépressionnaire. Mais un découpage ordonné facilite la description. La classification peut-être raffinée pratiquement à l'infini, on se contentera ici d'un découpage en quatre classes : Ouest à Nord-Ouest, Sud-Ouest, Sud-Est, Autres.

Type de temps W à NW

Flux W-NW

Vidéo 3  (Infra-rouge) à télécharger :

Cette vidéo illustre le passage de deux perturbations dans un flux d'Ouest qui tourne peu à peu pour passer au Nord-Ouest, associé à une dépression qui transite sur Iles Britanniques et Baltique.

Quand le flux est plein W, douceur et précipitations dominent, avec des améliorations de quelques heures entre perturbations qui passent à intervalles de 36 à 48 heures

Lorsque le flux est plus de NW, on a des périodes plus longues d'arrivée d'air froid à l'arrière de la perturbation. Cet air instable fait que le mauvais temps s'attarde sur les montagnes

Dans ces situations les effets orographiques sont importants. On a de fortes précipitations sur les massifs directement exposés comme les Préalpes, le Vercors, Belledonne. En revanche les Alpes du Sud sont protégées surtout par temps de NW. La limite climatique Thabor-Lautaret-Pelvoux-Olan est ainsi très marquée dans ces situations fréquentes.

Ce type de temps donne de fortes chutes de neige en hiver. Cependant, s'il fait suffisamment doux au passage des perturbations, l'alternance chaud pendant la chute – froid dans l'intervalle derrière la perturbation peut stabiliser quelque peu la neige et limiter le risque immédiat de très grosses avalanches.

Type de temps de SW

Flux de Sud-Ouest

Vidéo 4  (Infra-rouge) à télécharger :

Le mauvais temps dans un flux de Sud-Ouest a mauvaise réputation chez les météorologistes, non pas qu'il soit pire qu'un autre, mais parce que c'est le type de situation où une prévision météorologique précise est particulièrement difficile sur les Alpes.

Ce type de situation se caractérise par un lent déplacement d'Ouest en Est du système avec des zones plus ou moins actives venant par bouffées de Méditerranée qui fournit chaleur et humidité.

Il en résulte des précipitations surtout sur Alpes du Sud, mais pas seulement. En effet du fait de la forme complexe des Alpes pour une telle orientation de l'écoulement, des circulations de moyenne et petite échelle induites par le relief se mettent en place, par exemple une amorce de flux d'Est sur les Alpes du Nord, arrosant localement mais copieusement le versant italien.

 

Type de temps de SE

Flux de Sud-Est

Vidéo 5  (Infra-rouge) à télécharger :

Cette situation correspond à une dépression centrée sur le Sud-Ouest de la France ou sur la Méditerranée. La perturbation s'organise sur la Méditerranée où elle pompe chaleur et humidité et le flux à l'avant de la dépression vient buter sur le versant Est des Alpes. Noter en particulier le développement explosif des nuages sur les Alpes vers la fin de l'animation (1900h)

C'est le temps à « Lombarde », ce vent du secteur Est qui souffle violemment sur les crêtes. Le mauvais temps déborde la crête frontière mais un fort effet de fœhn (assèchement dynamique de l'atmosphère au passage des montagnes) fait que l'Ouest des Alpes du Nord est épargné.

Le plus souvent, ce type de système se déplace lentement ce qui lui permet de déposer beaucoup de neige sur le versant italien et les massifs frontaliers, Viso, Est du Queyras, Grand Paradis.

 

Autres

On peut ranger dans cette catégorie fourre-tout des cas particuliers relativement moins fréquents correspondant au cas de dépressions déjà passées et s'éloignant vers l'Est.

Flux de Nord-Est

Vidéo 6 (visible) à télécharger :

Flux de NE à E : grand froid, peu de neige. Cette situation évolue ensuite vers le « grand beau » de l'anticyclone d'hiver avec un grand soleil enh altitude, du  brouillard ou stratus en vallée).

La vidéo n°6 montre un exemple de ce beau temps en montagne. Les Alpes enneigées se dessinent. La plaine du Pô et les contreforts des Préalpes sont sous la couverture de nuages bas.

 

Flux de Sud-Ouest à Est

Vidéo 7  (Infra-rouge) à télécharger :

Retour d'Est : la zone de mauvais temps ayant contourné la dépression revient par l'Est ou le Nord-Est. Diverses variants sont possibles selon la latitude de la dépression.

La vidéo n°7 montre un exemple d'enchaînement. On part d'une situation de Sud-Ouest, puis une dépression se creuse sur la zone frontale lorsqu'elle arrive sur la Méditerranée induisant une situation de Sud-Est sur les Alpes, ensuite la dépression se déplace vers les Balkans et l'on obtient pour finir un retour d'Est sur le versant Nord des Alpes Suisses

 

You have no rights to post comments