Index de l'article

 


Quantité de sites WEB donnent de l'information météorologique dont beaucoup offrent des prévisions. Ils ont souvent le défaut de ne pas indiquer la source de leur information. Pour juger de la qualité, il ne reste plus qu'à retrousser les manches et se mettre au travail. Il y a de nombreuses difficultés à juger de la qualité d'une source de prévisions ou de comparer la qualité de deux sources différentes, principalement du fait que l'information peut être bonne ou mauvaise par hasard (voir la section sur le taux de réussite ci-dessus). Il faut donc appliquer une méthodologie rigoureuse sur le plan statistique ce qui suppose connaissances, rigueur et persévérance.

On se contentera de donner ici un échantillon minimal de sources d'information pour la météorologie en montagne sur les Alpes et les Pyrénées, ce qui ne veut pas dire qu'il n'y en a pas d'autres.

Il faut rappeler pour commencer que pour savoir le temps qu'il fait en montagne – sans que cela dise le temps qu'il va faire – une source d'information intéressante se trouve dans les images des nombreuses webcams présentes dans les stations de sports d'hiver. Google saura vous trouver celles qui vous intéressent.

France

Le site de Météo-France offre une rubrique « Montagne » spécialisée :

http://france.meteofrance.com/france/montagne

On y trouve une prévision météorologique jusqu'à quatre jours pour une sélection de stations de ski. Ces prévisions sont présentées sur des cartes sous forme de pictogrammes dont certains d'une signification plutôt vague. Ce sont évidemment les cas où une information plus explicite serait utile ! On peut obtenir le bulletin complet de prévision pour la montagne dans la partie payante du site. Ce bulletin pour les neuf prochains jours est le même que celui que l'on obtient par des répondeurs téléphoniques et il coûte moins cher par Internet . Le cheminement, un peu laborieux est   >  Espace Services > Particuliers > se connecter avec adresse e-mail et mot de passe > Prévisions > Prévi-Info > Configurer (choisir département puis bulletin montagne puis la durée d'abonnement ; « 24 heures » permet d'avoir tous les bulletins publiés pendant une période de 24 heures, c'est-à-dire en pratique le bulletin deux jours de suite pour 2,39 €).

Dans la rubrique « Montagne » on a accès gratuitement à l'information nivologique : bulletins neige et avalanches qui incluent souvent une prévision météorologique sommaire, bulletin d'analyse hebdomadaire du manteaux neigeux, relevés de haute-montagne. Ces « relevés de haute-montagne » sont les mesures brutes effectuées par des stations automatiques placées en altitude (18 sur les Alpes françaises et 9 sur les Pyrénées). Elles permettent de se faire une bonne idée de la quantité de neige tombée, mais il faut s'habituer à s'en servir : à titre d'exemple, la station « La Meije » donne rarement des mesures significatives de hauteur de neige car, mal située, elle est très sensible au vent.

Suisse

Le site de MeteoSuisse a aussi une rubrique spécialisée pour la prévision en montagne :

http://www.meteosuisse.admin.ch/web/fr/services/meteo_alpine/meteo_alpine.html

Toutes les informations de cette rubrique sont payantes. Par répondeur la communicaétion coûte 1,2 FS/minute. Par Internet un bulletin individuel est tarifé 5,0 FS.

On obtient cependant des renseignements intéressants avec le bulletin gratuit non spécialisé :

 http://www.meteosuisse.admin.ch/web/fr/meteo/previsions_en_detail.html

Le territoire est découpé en trois zones, Suisse romande, Suisse alémanique, Sud des Alpes. Ces zones ne sont pas très grandes et vu l'omniprésence de la montagne dans ce pays, les bulletins ne sont pas si différents des bulletins départementaux pour la montagne en France.

Ils présentent les prévisions pour les quatre ou cinq prochains jours (selon l'heure de la journée, c'est-à-dire la disponibilité de production des modèles numériques) et les tendances pour les jours suivants.

En Suisse ce n'est pas le service météorologique qui s'occupe de neige et avalanches mais un organisme spécialisé, le SLF (Schnee und Lawinen Forschung = Institut pour l'étude de la neige et des avalanches) :

http://www.slf.ch/lawinenbulletin/index_FR

Ce site WEB est magnifique, très bien fait et très complet. On y trouve non seulement les bulletins traditionnels de risque (un bon point : une version imprimable est disponible), mais aussi des cartes détaillées de hauteur de neige, d'épaisseur tombée en un et en trois jours, ainsi que des diagrammes de stabilité du manteau.

On se prend à rêver du jour où tous les services de prévision du risque d'avalanche prendront la SLF pour modèle !

Italie

En Italie les choses sont un peu compliquées. Il y a une concurrence entre service public national, services publics régionaux et service privé.

Le site de service public national est celui des troupes alpines en coopération avec les Eaux et Forêts et le Service Météorologique de l'Armée de l'Air :

 

http://www.sian.it/infoMeteo/

Le versant italien des Alpes est découpé en cinq secteurs, les Apennins en quatre secteurs. L'information comporte à la fois la météorologie et la nivologie. Il donne aussi accès aux mesures de stations automatiques en altitude

Les sites des services régionaux sont tous accessibles à partir du site de l'AINEVA (une sorte d'équivalent de l'ANENA en France) :

http://www.aineva.it/

Les services sont au nombre de sept, couvrant le versant italien de l'arc alpin : Piémont, Val d'Aoste, Lombardie, Trento, Bolzano, Veneto et Frioul.  Ils fournissent prévisions météorologiques et prévisions du risque d'avalanche. L'ARPA (Agenzia Regionale per la Protezione dell'Ambiente) de Lombardie offre en plus un accès aux mesures de ses nombreuses stations automatiques d'altitude. Les bulletins des ARPA du Piémont et de Lombardie ont bonne réputation dans le milieu des skieurs-alpinistes.

Enfin il existe (au moins) un site appartenant à une société privée, IlMeteo.it  :

http://www.ilmeteo.it/portale/valanghe-neve?refresh_ce

Il traite lui aussi à la fois de météorologie et nivologie.

Au fil des jours on peut noter des incohérences entre ces différentes sources, ce qui pour des bulletins de sécurité est un peu ennuyeux. En même temps, on peut se consoler en prenant cela pour un rappel de la caractéristique fondamentale de la prévision nivo-météorologique : la présence plus ou moins palpable de l'incertitude. L'existence de bulletins différents pour la même zone permet de se faire une idée de la marge d'erreur (en supposant tous les bulletins de qualité égale!).

Espagne

Le site de AEMet (Agencia Estatal de Meteorologia) comporte une rubrique montagne :

http://www.aemet.es/es/eltiempo/prediccion/montana

Pour les Pyrénées le découpage est celui des régions espagnoles, Navarre, Aragon, Catalogne. Publiés quotidiennement à 15 heures, les bulletins météorologiques et nivologique sont gratuits et bien détaillés.

Pour affirmer sa volonté d'autonomie, la région de Catalogne a décidé de se doter d'un service météorologique et d'un service nivologique. L'un fournit la prévision météorologique et l'autre la prévision nivologique. Tous deux ne parlent que le catalan (risque d'avalanches = perill d'allaus).

http://www.meteo.cat/servmet/prediccio/pirineu/index.html

http://www.igc.cat/web/ca/allaus_butlleti.php

Il semble cependant que les bulletins nivologiques espagnol et catalan soient coordonnés.

En prime le  Conselh Generau d'Aran(Conseil Général D'Aran ) publie sa propre production :

http://www.lauegi.conselharan.org/index.php?lang=catalan

En plus du bulletin de risque d'avalanche, ce site donne accès à des mesures de stations automatiques d'altitude et présente les profils stratigraphiques en onze points de son domaine. Les données d'Aran sont partagées avec le service catalan et aussi l'AEMet.

Pour être complet, il faut signaler que la Principauté d'Andorre dispose de son propre bulletin de risque d'avalanches :

http://www.iea.ad/index.php?option=com_content&view=article&id=237&catid=40&Itemid=110

Ce bulletin est publié en catalan. Il est préparé par Météo-France (Centre de Perpignan).

Les mesures de terrain concernant la neige font l'objet d'un échange organisé entre l'Espagne et la France.

 

You have no rights to post comments